Kreisleriana ou les heures lucides d'un musicien fou

Fusion des Fantaisies pour piano de Robert Schumann et des récits
d’Hoffmann, ce spectacle musical est une plongée intense au coeur du
romantisme allemand.

PRÉSENTATION

Le personnage de Hoffmann prend vie sur la musique de Schumann, qui vit en la figure de Johannès Kreisler, maître de musique spirituel et excentrique, le parfait écho de ses sentiments.

« Johannes Kreisler, maître de chapelle et… musicien fou? D’où vient-il, nul ne le sait. Qui étaient ses parents, on l’ignore. De qui est-il l’élève, d’un bon maître car il joue merveilleusement. Ses amis ont soutenu que la nature, en créant son organisme, a voulu faire l’essai d’une nouvelle formule. Un jour, on ne sait ni comment, ni pourquoi, il disparut. »

Hervé Dupuis, pianiste et comédien mis en scène par Christiane Corthay, nous embarque sur des houles littéraires et musicales. Sous ses doigts, il y a toute la virtuosité des musiques passionnées et rêveuses de Schumann, mais aussi dans les scènes jouées les textes fiévreux et étranges d’Hoffmann, et les deux sont remarquables. Du clavier à la scène, il incarne l’archétype du musicien romantique Johannès Kreisler, fantasque maître de musique qui nous prend dans son délire et ses rêveries hallucinées.

DISTRIBUTION

Johannes Kreisler

Adaptation et jeu de scène : Hervé Dupuis

Avec la participation de Laure Striolo & Laurent Valéro (voix off)

Maître de chapelle

Mise en scène : Christiane Corthay

Musicien fou


Création lumières : Jesses Natchan & Judicaël Vattier

Conseillers artistiques : Jean Martin, piano & Jocelyne Langlois, adaptation